Ecole normale supérieure de Lyon
Labo Junior Sciences Dessinées

Recherche avancée

Membres

Joanne Cot : élève de l’ENS de Lyon, agrégée de lettres modernes et titulaire d’un Master 2 en sciences du langage (spécialité FLE). Elle prépare actuellement un Master 2 en littérature comparée sous la direction de Michèle Rosellini et Henri Garric et travaille sur le dessin animalier dans la bande dessinée contemporaine.

Thomas Crespo : élève de l’ENS de Lyon, il prépare actuellement un Master 2 en histoire de la philosophie. La bande dessinée lui paraît être un excellent médium pour introduire à de nombreux sujets puisque, contrairement au cinéma, il est possible de s’arrêter devant la page et de décortiquer l’image. Compromis entre le texte et l’image, la bande dessinée se prête à des études très variées et peut être un outil pédagogique précieux.

Véronique Decaix : agrégée de philosophie, elle termine un doctorat de philosophie médiévale au CESR de Tours. Née dans le Pas-de-Calais, elle est tombée dans la BD belge quand elle était petite. Membre de Philolille, qui organise Citéphilo, les semaines européennes de la philosophie chaque année en novembre à Lille, elle a mis en place un partenariat avec la Cité de la bande dessinée d’Angoulême pour enquêter sur les rapports entre la bande-dessinée et la philosophie. Celui-ci a abouti à une table-ronde avec F. Boucq et T. Smolderen sur “La bande-dessinée, entre technique et création”.

Matthieu Devigne : ancien élève de l’ENS-LSH et professeur certifié d’Histoire Géographie en collège. Il prépare une thèse en histoire contemporaine à l’Université Paris IV sur l’administration du quotidien des écoles primaires dans la France des années noires (1938-1948) sous la co-direction de Jean-Noël Luc et Laurent Douzou. Il est également co-responsable scientifique du Laboratoire Junior Imag’His et membre du LBDO (l’association organisatrice du festival international de la bande dessinée de Lyon). Dans sa réflexion scientifique comme dans sa pratique pédagogique, il cherche à convoquer chaque fois que possible le neuvième art. Convaincu que le pouvoir herméneutique de ce support visuel n’en est qu’à ses balbutiements, il souhaite participer à une réflexion de fond sur les manières de lire, de comprendre et de réinvestir les récits de bande dessinée dans la pensée de l’histoire contemporaine, que ce soit au niveau de compréhension de l’historien ou à celui d’un élève. C’est dans cette perspective qu’il a déjà co-organisé avec Tristan Martine la journée d’études Bande dessinée et Histoire (ENSL, 20 juin 2012), initiant une réflexion sur l’œuvre de René Goscinny et celle d’Emmanuel Guibert (voir DEVIGNE, Matthieu et MARTINE, Tristan, « Histoire et bande dessinée à Lyon : actualité de la Recherche », Les carnets du Larhra, n°2, mai 2013).

Isabelle Guillaume : agrégée d’anglais depuis 2013, elle a conduit ses recherches de M2 sur le thème du rêve dans le comic The Sandman, scénarisé par Neil Gaiman. Elle est actuellement en dernière année de scolarité à l’ENS de Lyon et prépare un projet de thèse sur la collection Vertigo de l’éditeur DC Comics. Elle est intervenue au Congrès 2013 de l’AFEA sur le thème de l’iconoclasme dans la BD états-unienne et a également travaillé comme traductrice.

Louis-Paul Henry : ancien élève de l’ENS de Lyon. Il prépare actuellement une thèse au laboratoire de physique de l’ENS sous la direction de Tommaso Roscilde et est rattaché à l’école doctorale de physique et d’astrophysique de Lyon (PHAST). Il est l’un des deux créateurs de Turbul’ENS (le festival de BD de l’ENS) dont il a co-organisé les deux premières éditions.

Solenn Huitric : ancienne élève de l’ENS de Lyon et agrégée d’histoire. Elle prépare une thèse sur l’histoire de l’enseignement au xixe siècle en France sous la direction de Philippe Savoie, au Laboratoire de Recherche Historique Rhône Alpes (LARHRA). Ses recherches portent sur l’élaboration d’une politique d’enseignement secondaire au xixe siècle à travers la prise en charge du réseau d’établissements secondaires par l’État. Étudier l’enseignement secondaire pose la question du rôle de l’enseignant et de la posture des élèves. La bande dessinée lui apparaît comme un moyen d’appréhender ces éléments à un moment où le neuvième art prend une part grandissante dans les lectures de ces deux catégories sociales.

Irène Le Roy Ladurie : après un parcours hypokhâgne-khâgne, intègre l’ENS de Lyon en 2011, puis a travaillé pendant ses deux années de master sur la bande dessinée en littérature comparée, plus précisément sur les thématiques du corps. Après avoir soutenu un premier mémoire sur le genre érotique et pornographique, elle prolonge la problématique au cours d’un master 2 en tentant de comparer Proust et Chris Ware; est en train de préparer l’agrégation.

Aymeric Landot : Responsable du Laboratoire Junior. Élève de l’ENS de Lyon, titulaire d’un Master 2 en Histoire Médiévale à l’ENS de Lyon, il prépare actuellement l’agrégation d’Histoire. Il s’orientera dans le cadre d’une thèse vers l’étude de la guerre médiévale et ses formes de violences, tout en continuant en parallèle des études sur les interactions entre bande dessinée et sciences humaines. Il prépare actuellement une série d’articles sur l’univers imaginaire d’Hugo Pratt, dont un article intitulé « Les cartes de Pratt, pour un premier (sur)vol du monde de Corto Maltese », publié dans la revue d’art lyonnaise Specimen. Il dirige actuellement la Bibliothèque de bande dessinée de l’ENS.

Tristan Martine : Responsable du Laboratoire Junior. Ancien étudiant de l’ENS de Lyon, agrégé d’Histoire et doctorant contractuel en Histoire médiévale à l’Université de Marne-la-Vallée. Il est inscrit en « Diplôme de l’ENS de Lyon » en 2012-2013. Il prépare une thèse intitulée « Ancrage spatial et politique territoriale de l’aristocratie lotharingienne (fin ixe -mi xie siècle) » sous la direction de G. Bührer-Thierry (Université de Marne-la-Vallée) et de G. Giuliato (Université de Lorraine). Il a co-organisé avec Matthieu Devigne une journée d’études Bande dessinée et Histoire (ENSL, 20 juin 2012), proposant une réflexion sur la représentation de la guerre dans la bande dessinée, ainsi que sur l’utilisation du matériau historique dans l’œuvre de Frank Giroud (publié en partie sur La clé des langues). Toujours dans le cadre du Laboratoire Junior Imag’His, il a également travaillé sur l’importance de l’uchronie dans la bande dessinée. Membre du LBDO (association organisatrice du festival international de la bande dessinée de Lyon), il a participé, avec Matthieu Devigne, aux journées professionnelles de ce festival en juin 2012, proposant une analyse de l’engagement dans l’œuvre de Kris (voir DEVIGNE, Matthieu et MARTINE, Tristan, « Histoire et bande dessinée à Lyon : actualité de la Recherche », Les carnets du Larhra, n°2, mai 2013). Dans le cadre du festival « Lumières à l’ENS », il a organisé le 10 octobre 2012 une journée d’études à l’ENS, intitulée Le Siècle des Lumières dans la bande dessinée, réunissant universitaires et étudiants, en présence de Patrice Pellerin, dont sera tiré un ouvrage à paraître début 2014 chez l’éditeur Karthala. Il s’occupe de la Bibliothèque de bande dessinée de l’ENS depuis 2008.

Corentin Roquebert : élève de l’ENS de Lyon, il prépare actuellement l’agrégation de Sciences Économiques et Sociales. Il a réalisé un mémoire de Master 1 sur la construction sociale de la catégorie de beauf dont une grande partie consistait à étudier le personnage du beauf dans l’œuvre du dessinateur-satiriste Cabu. L’étude de la représentation de l’espace social – et notamment des classes populaires – dans la bande dessinée est l’une des pistes vers lesquelles il compte approfondir ses recherches.

Marine Tesson : Élève de l’ENS de Lyon, étudiante de Master en histoire ancienne.

Bénédicte Tratnjek : doctorante en géographie à l’Université de Clermont-Ferrand et jeune chercheur de l’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire (IRSEM). Formatrice à Forum Réfugiés (géopolitique des Balkans), chargée de cours à l’ISFEC de Rennes (Université catholique), chargée de cours à l’Université de Lyon 3 (géographie des conflits), elle achève une thèse de géographie sur les villes en guerre (voir le blog Géographie de la ville en guerre), dans laquelle elle exploite les espaces imaginaires de la guerre (bande dessinée, jeux vidéo, etc.).

Clément Weiss : élève en master 2 d’histoire à l’ENS de Lyon. Il effectue des recherches sur l’interaction entre littérature et police dans la constitution d’un nouvel ordre au sortir de la Révolution. Son travail l’amène à s’interroger sur le rôle des œuvres d’art –du roman de caniveau à la bande dessinée– dans l’élaboration du savoir historique. Il a participé à la journée d’études « Le Siècle des Lumières dans la bande dessinée » du 10 octobre 2012, en proposant une communication sur l’esthétisation de la violence révolutionnaire dans la bande dessinée. Il est actuellement vice-président de la Bibliothèque de bande dessinée de l’ENS.
Contact

ENS de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000
69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00
Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00

Nous contacter